Théâtre de marionnette

Par Joanie,

Pour la fête de ma nièce, ma sœur m’a demandé si je pouvais lui faire un théâtre de marionnette. J’adore coudre alors n’importe qu’elle raison est bonne pour sortir ma machine. J’ai commencé par trouver des tissus de couleurs vives. Et je me suis inspiré de théâtre vus sur internet. Je l’ai conçu pour qu’il s’accroche au cadre d’une porte. Voici les étapes de construction:

image1. J’ai commencé par mesurer l’endroit où il va s’installer. Ensuite, j’ai fait deux plans avec du papier blanc pour que mes deux côtés soit différent, mais aussi beau l’un que l’autre. Mes plans serviront de patrons alors il est bien important de les faire grandeur réel.

2. Découper le tissus: j’ai découpé deux grands panneaux de la grandeur désirée (il ne faut surtout pas oublier la valeur de couture), tout mes petits drapeaux et lettres ont été découpés dans du tissus doublé d’entoilage termocollant double face pour faciliter la couture. Le cadre de fenêtre a été coupé en quatre morceaux pour qu’il puissent embarquer par dessus les deux côtés.

3. En prennant mon modèle de papier comme un patron, j’ai disposé mes drapeaux et lettrage en les collant avec le fer  (l’entoilage permet de fixer ton tissu en place avant de le coudre).

iphone jo 2015 0044. Ensuite j’ai cousu tous les drapeaux et lettres avec un petit zigzag de la même couleur. Il faut faire très attention de prendre notre temps pour bien suivre le contour afin que les appliqués demeurent bien en place et ne s’éffilochent pas au lavage. Et j’ai cousu un ruban au dessus de drapeaux pour faire joli.

5. J’ai décidé d’attacher le théâtre avec six attaches pour éviter qu’il s’affaisse au centre. Alors j’ai fait des petites courroies de tissu que j’ai cousus dans tous les coins et au centre des côtés.

6. Lorsque vous être bien sûrs d’avoir cousu tous les appliqués, vous pouvez coudre les deux grands panneaux en mettant endroit centre endroit. Il faut laisser un espace pour tourner notre théâtre à l’endroit.

7. Ensuite, en utilisant mon patron, j’ai découpé l’ouverture pour la fenêtre. Et cousu le cadre en faisant bien attention de les superposer également.

8.Finalement, j’ai fait des rideaux et accroché des rubans afin de les attacher durant le spectacle.

Ma nièce était très contente! J’ai hâte de voir ses beaux spectacles.

*Les photos n’ont pas été prises dans le cadre destiné à l’utilisation du théâtre.  Dans son cadre, il touche au plancher et au cadre de la porte (c’est plus jolie).

Publicités

Fête Descendants

par Joanie

Ma fille m’a demandé une fête de Descendants pour ses 7ans. Yé! J’ai adoré le film, les couleurs, les textures et les motifs sont très inspirants. Et puisque les articles de fête sont disponible seulement sur internet, j’ai décidé d’utiliser mon imagination. Voici ce que j’ai fait:

Les invitations

modifierIMG_2370

Pour les invitations, j’ai trouvé une image sur internet. J’ai disposé mon texte de sorte à ce qu’il soit superposé à l’image sans vraiment la cacher. Ensuite, je l’ai fait imprimer sur du papier photo. J’ai découpé le cadre avec mon cricut que j’ai collé sur la photo. Pour faire comme le miroir magique dans Blanche Neige (le miroir de la mère d’Evie). Puisque les invitations étaient trop grandes pour les mettre dans une enveloppe, j’ai fais moi-même des enveloppes avec du papier scrapbook. Je les ai décorées d’étiquettes coupées avec mon cricut et ma fille (la fêté) a écrit les noms de ses amies.

image15

Photo booth

Le photo booth a tellement été un succès pour la fête Hawaienne que j’ai décidé d’en faire un autre.  J’ai trouvé un cadre en bois, que j’ai peint en noir et recouvert de brillants et de mod podge, pour éviter la dispersion des brillants. Encore un rappel du miroir magique. Elles sont tellement mignones!

Les décorations

J’adore les boules de papiers de soie suspendus,  alors j’en ai fait aux couleurs de Mal (fille de Maléficient). Pour décorer les murs, j’ai trouvé deux posters géants et plusieurs petits posters.  J’ai aussi fais une bandrole de fête en coupant des triangles dans des papiers de scrapbooking aux tons de noir. J’ai collé des lettres de couleur mauve et ai ajouté les logos des personnages du film. J’ai collé le tout sur un ruban noir satiné.

 A table!

J’ai trouvé sur internet, des sacs imprimables au motif de Descendants pour le popcorn. Je les ai  imprimé sur du carton et découpé avec l’aide de ma fille.  Ensuite, on les rempli de popcorn. Je voulais les vaporiser de couleur verte comestible, mais je n’ai pas réussi à en trouver.image13

Je voulais aussi faire des mini pommes à la tire de couleur mauve (rappel de la pomme empoisonnée). Malheureusement, j’ai eu un petit problème: le sirop ne voulait pas coller aux pommes. J’avais découpé une pomme avec une cuillère à melon, mais la pomme étant juteuse, cela empêchait le sirop de coller.  J’aurais obtenu un meilleur résultat en trempant la pomme entière. Un thermomètre a bonbon aurait aussi été très utile.

image12Le gâteau a été confectionné par ma soeur Eve et moi. Vous pouvez en lire plus sur la confection en allant à la page gâteau Descendants.

Vêtements de fêteimage1

Pour faire le costume de fête j’ai eu de la difficulté. J’ai imprimé une image sur du papier transfert, mais ai choisi un chandail noir et je n’avais pas pensé que ça ne fonctionnerait pas étant donné qu’il n’y a aucun blanc dans l’image imprimé. Alors j’ai dû recommencer et transferer mon image sur un tissus blanc que j’ai collé au chandail avec un entoilage thermocollant. Ensuite, j’ai sécurisé l’image avec ma machine à coudre. J’avais déjà la jupe et un legging noir. Et voilà!

Cadeaux pour les invitées
image1

Pour le cadeau des invitées, j’ai trouvé des pendentifs du logo du film, mais je n’avais pas remarqué que le pendantif ne vennait pas avec la chaîne. Alors j’ai décidé d’en faire moi-même. J’ai acheté de la chaîne en rouleau, des fermoirs et des anneaux pour attacher le pendentif. Les filles ont adorées!

Tous les invités se sont prèté au thème, voici la carte que ma soeur Caroline à dessiné pour l’occasion.  Elle est tellement belle que je ne pouvais pas m’empêcher de vous la monter.

Expérimentation-Le compost

Par Eve

Le compost. L’idée même me dégoutait il n’y a pas si longtemps. Ce n’est pas que je n’aimais pas l’idée de composter, mais c’était plutôt pour les autres, les écolos, les employés de la ville, sûrement pas pour moi.

Je disais la même chose du jardinage voilà quelques années, même si j’ai de super souvenirs de mon enfance et des jardins communautaires. Mais voilà, la vie change, j’ai eu mon fils (le plus merveilleux garçon du monde!) et de là commence toute l’expérience. C’est drôle, je viens de réaliser que tout ça est la faute de mon fils…attendez que je dises ça à mon conjoint 🙂

Bon, la logique dans tout ça. Quand on a un ou des enfants, on manque de place pour courrir alors on achète une maison dans la banlieue pour avoir un milieu de vie sain.

Cette maison n’est pas très accueillante avec sa plate bande totalement inexistante, alors on en fait une, toute minuscule, enlever les mauvais herbes, non merci!

Vu qu’on veut que notre enfant connaisse les joies du jardinage, on crée un jardin dans la cour. Ah, mais on veut des fraises, il va falloir agrandir…et cette petite zone où rien ne pousse? Eh bien, on va y mettre des pommes de terre!

Mais finalement, faire un jardin c’est quoi? Commencer à planifier en janvier et se réjouir du printemps qui s’en vient, voir les pousses et l’été s’installer dans sa cuisine en février, transplanter les plants en mai. C’est aussi passer des heures au soleil, en silence, avec les oiseaux qui chantent 🙂 Bref, le jardinage c’est super!

Après avoir réalisé à quel point c’est génial d’avoir les mains dans la terre et d’avoir la chance de faire pousser ses propres légumes, quelle est la suite? Eh bien la réponse m’est venue de mon fils (vous voyez, c’est vraiment sa faute!) lorsqu’il est arrivé de l’école avec un formulaire pour l’adoption de poussins, résultat d’un projet d’école. C’est là qu’a commencé l’expérience poulailler, qui a été un franc succès.

Malheureusement, le poulailler produit des déchets qui prennaient la direction de la poubelle jusqu’à tout récemment, mais aujourd’hui, tout va changer avec mon nouveau système de compostage 🙂

Expérimentation-Compostage

3 mai 2016

Vu que notre maison génère une bonne quantité de dechets compostable, mon idée est d’avoir 3 contenants fonctionnant simultanément, mais à différents stades de décomposition. Le but ultime serait d’être capable de composter tous les déchets du poulailler, les déchets domestiques et les déchets du jardin et de la tonte de gazon. Je ne me fais pas trop d’idée pour ce qui est du gazon car la quantité est importante et je sais par expérience à quel point du gazon qui pourrit peut sentir mauvais!

Durant la dernière fin de semaine, je suis allée voir ce qui était disponible commercialement en terme de composteur chez un détaillant près de chez moi. Ce que j’ai trouvé ne m’a pas vraiment plu. Les modèles les moins dispendieux (environ $80) étaient fait de plastique très mince et ne laissaient pas vraiment passer l’air et je n’étais guère plus satisfaite par les autres modèles disponibles. Je m’attendais au moins à trouver un de ces modèles à tambour rotatif et à 2 chambres qui ont l’air très bien, mais il n’y avait rien de tout ça.

IMG_20160514_103347Vu qu’il me fallait 3 contenants (et que mes parents m’ont offert un composteur) j’ai décidé d’acheter deux poubelles noires (pour capter efficacement les rayons du soleil) et de créer des trous de ventilation. J’ai donc fait une centaine de trous sur le côté et au fond d’une de mes poubelles. Pour commencer le « bouillon de culture » j’ai mis un peu de terre de mon jardin, mis des déchets de légumes et des mouchoirs et ai mis une autre pelletée de terre par dessus. Je rajoute sur le tas mes nouveaux déchets. Je vous donnerai des nouvelles  lorsqu’il y aura des changements. Je dois nettoyer mon poulailler en fin de semaine, ça devrait être pas mal excitant! J’ai hâte que le gazon pousse pour pouvoir mélanger la ripe de bois et le gazon.

Je sais, je ne suis pas vraiment d’instructions (vous savez, ratio vert/brun) mais j’ai l’impression que faire du compost devrait être plutôt intuitif, alors pour le moment, je suis mon « pifomètre » pour ce projet. C’est sûr que j’ai beaucoup lu sur le sujet, mais mon esprit rebelle n’aime pas trop suivre les consignes 🙂

11 mai

J’ai nettoyé mon poulailler la semaine dernière et aiIMG_20160514_103416 ajouté de la ripe de bois à mon compost. J’ai mis de la ripe de côté car il y en avait trop. L’excédant sera utilisé à la prochaine tonte de gazon. Vu que le mélange était trop sec, j’ai ajouté un peu d’eau. Je mélange le tout fréquemment. Maintenant, mon compost a des odeurs de moisi. J’ai regardé sur internet et cela semble normal. Dommage qu’on ne puisse pas partager d’odeur électroniquement 🙂

15 mai

Je suis allée à une formation sur le compost. Je n’ai pas appris grand chose, sauf qu’il faut que j’arrête de brasser mon compost à tous les jours. Mes parents m’ont donné leur composteur alors je vais l’essayer sous peu

19 mai

J’avais congé aujourd’hui alors j’en ai profité pour installer le composteur que mes parents m’ont donné. J’ai enlevé le gazon à l’endroit où je voulais le poser (tout près de mon jardin) et ai commencé à le remplir. Pour commencer, j’ai mis les déchets de la coupe de gazon mélangé à de la ripe de bois (provenant du ménage du poulailler) dans le fond et ai mis par dessus plus de gazon avec des déchets de table et des journaux déchiquettés. Le problème avec le compostage du gazon c’est qu’on manque rapidement de substances carbonnées pour équilibrer le tout.

J’ai mis de côté le fond du composteur « poubelle » qui avait commencé à se dégrader un peu.

23 mai

Mon composteur est maintenant à moitié remplis. J’ai ajouté sur le tas une partie du précédent compost (ou du moins, ce qui avait commencé à se dégrader) afin de rajouter des bactéries.

25 mai

Le contenu du composteur commence à être chaud…espérons que cela n’est pas uniquement dû aux rayons du soleil! J’ai commandé un thermomètre voilà quelques semaines, j’espère qu’il va arriver bientôt!

7 juin

Vendredi dernier, je suis allée explorer ma pile de compost. J’ai complètement enlevé tout le contenu du composteur, qui était plein aux 2/3 et ai transvidé le tout dans mon autre poubelle composteur. J’ai réalisé 2 choses. Le contenu tout en bas de la pile était beaucoup trop compact et trop sec et on voyait enfore du gazon vert, mais en gros, le contenu était brun avec des morceaux de ripe de bois et des journaux déchiquetés. Le milieu de la pile, lui, était un peu plus décomposé, mais on voyait encore des copaux de bois et c’était loin de sentir la bonne terre. J’ai alors remis de compost dans le composteur, ajouté de l’eau de pluie et ai laissé la majeure partie dans la composteur poubelle, que je vais aérer souvent. C’est sur cette pile que j’ajoute mes nouveaux aliments à composter.

10 juin

Hier, j’ai eu de nouvelles retailles de gazon, alors au lieu de les mélanger à de la ripe sèche, j’ai mis dans le composteur  du gazon et du compost en alternance afin d’ajouter de l’azote au mélange (ok, oui, je vais commencer à me soucier des ratios) en espérant que cela va aider à décomposer la ripe et les journaux restants…on verra bien! J’ai quand même du ajouter de la ripe et des journaux pour terminer la pile car il y avait beaucoup de gazon. J’ai trouvé de très bons conseils sur le site Deep Green Permaculture (le meilleur site que j’ai trouvé) ainsi qu’un super calculateur de ratios sur le site Klickitat Country.

Voici les liens:

https://deepgreenpermaculture.com/diy-instructions/hot-compost-composting-in-18-days/

http://www.klickitatcounty.org/SolidWaste/fileshtml/organics/compostCalc.htm

14 juin

Hier soir, ça faisait 4 jours que j’ai assemblé ma nouvelle pile de compost alors j’ai suivi les instructions (lien plus haut) comme une grande fille et ai retourné la pile de compost 🙂 J’ai été assez étonnée de voir la différence entre le dessus de la pile, le centre et le bas. J’ai pris des photos car j’était bien contente 🙂 La photo de gauche, montre le fond du composteur, celle de droite en haut, le milieu et celle de droite en bas, le dessus du composteur. Le seul problème, c’est que mon composteur est profond et ce n’est pas une tâche facile de vider le tout avec une fourche.

16 juin

J’ai finalement reçu mon thermomètre, mais je suis très déçue car la sonde est très courte (environ 15cm). Hier soir, 24 heure après avoir retourné ma pile de compost, la température était de 41 degrés Celcius. J’ai l’impression que c’est bon signe, même si ce n’est pas très élevé. Je dois retourner la pile encore ce soir, si j’ai le temps. On verra bien à ce moment quelle est la température interne de la pile.

Don de cheveux

par Joanie

Lorsque ma fille était petite (environ 2 ans), nous allions fréquamment à l’hôpital Sainte-Justine pour des examens. Pendant nos visites, j’ai vu plusieurs enfants malades et cela m’a brisé le coeur. Certains de ces enfants n’avaient pas de cheveux, ce qui m’a fait réfléchir. J’ai donc décidé de donner mes cheveux, afin de permettre aux enfants d’obtenir une perruque de vrai cheveux gratuitement. Puisque mes cheveux poussent lentement, je peux faire un don environ à chaque 2 ans et demi, tout en gardant une bonne longueur. Jusqu’à présent, j’ai fait trois dons et Katerina, ma fille de 8 ans, a déjà fait deux dons. Je suis très fière d’elle, je lui expliqué pourquoi je le faisais et elle veut aider elle aussi.

Photos avant et après:

Pour faire un don, vous devez couper au moins 8 pouces. Vous pouvez aller voir les instructions sur le site: http://donespoircancer.ca/criteres/