Expérimentation-Le compost

Par Eve

Le compost. L’idée même me dégoutait il n’y a pas si longtemps. Ce n’est pas que je n’aimais pas l’idée de composter, mais c’était plutôt pour les autres, les écolos, les employés de la ville, sûrement pas pour moi.

Je disais la même chose du jardinage voilà quelques années, même si j’ai de super souvenirs de mon enfance et des jardins communautaires. Mais voilà, la vie change, j’ai eu mon fils (le plus merveilleux garçon du monde!) et de là commence toute l’expérience. C’est drôle, je viens de réaliser que tout ça est la faute de mon fils…attendez que je dises ça à mon conjoint 🙂

Bon, la logique dans tout ça. Quand on a un ou des enfants, on manque de place pour courrir alors on achète une maison dans la banlieue pour avoir un milieu de vie sain.

Cette maison n’est pas très accueillante avec sa plate bande totalement inexistante, alors on en fait une, toute minuscule, enlever les mauvais herbes, non merci!

Vu qu’on veut que notre enfant connaisse les joies du jardinage, on crée un jardin dans la cour. Ah, mais on veut des fraises, il va falloir agrandir…et cette petite zone où rien ne pousse? Eh bien, on va y mettre des pommes de terre!

Mais finalement, faire un jardin c’est quoi? Commencer à planifier en janvier et se réjouir du printemps qui s’en vient, voir les pousses et l’été s’installer dans sa cuisine en février, transplanter les plants en mai. C’est aussi passer des heures au soleil, en silence, avec les oiseaux qui chantent 🙂 Bref, le jardinage c’est super!

Après avoir réalisé à quel point c’est génial d’avoir les mains dans la terre et d’avoir la chance de faire pousser ses propres légumes, quelle est la suite? Eh bien la réponse m’est venue de mon fils (vous voyez, c’est vraiment sa faute!) lorsqu’il est arrivé de l’école avec un formulaire pour l’adoption de poussins, résultat d’un projet d’école. C’est là qu’a commencé l’expérience poulailler, qui a été un franc succès.

Malheureusement, le poulailler produit des déchets qui prennaient la direction de la poubelle jusqu’à tout récemment, mais aujourd’hui, tout va changer avec mon nouveau système de compostage 🙂

Expérimentation-Compostage

3 mai 2016

Vu que notre maison génère une bonne quantité de dechets compostable, mon idée est d’avoir 3 contenants fonctionnant simultanément, mais à différents stades de décomposition. Le but ultime serait d’être capable de composter tous les déchets du poulailler, les déchets domestiques et les déchets du jardin et de la tonte de gazon. Je ne me fais pas trop d’idée pour ce qui est du gazon car la quantité est importante et je sais par expérience à quel point du gazon qui pourrit peut sentir mauvais!

Durant la dernière fin de semaine, je suis allée voir ce qui était disponible commercialement en terme de composteur chez un détaillant près de chez moi. Ce que j’ai trouvé ne m’a pas vraiment plu. Les modèles les moins dispendieux (environ $80) étaient fait de plastique très mince et ne laissaient pas vraiment passer l’air et je n’étais guère plus satisfaite par les autres modèles disponibles. Je m’attendais au moins à trouver un de ces modèles à tambour rotatif et à 2 chambres qui ont l’air très bien, mais il n’y avait rien de tout ça.

IMG_20160514_103347Vu qu’il me fallait 3 contenants (et que mes parents m’ont offert un composteur) j’ai décidé d’acheter deux poubelles noires (pour capter efficacement les rayons du soleil) et de créer des trous de ventilation. J’ai donc fait une centaine de trous sur le côté et au fond d’une de mes poubelles. Pour commencer le « bouillon de culture » j’ai mis un peu de terre de mon jardin, mis des déchets de légumes et des mouchoirs et ai mis une autre pelletée de terre par dessus. Je rajoute sur le tas mes nouveaux déchets. Je vous donnerai des nouvelles  lorsqu’il y aura des changements. Je dois nettoyer mon poulailler en fin de semaine, ça devrait être pas mal excitant! J’ai hâte que le gazon pousse pour pouvoir mélanger la ripe de bois et le gazon.

Je sais, je ne suis pas vraiment d’instructions (vous savez, ratio vert/brun) mais j’ai l’impression que faire du compost devrait être plutôt intuitif, alors pour le moment, je suis mon « pifomètre » pour ce projet. C’est sûr que j’ai beaucoup lu sur le sujet, mais mon esprit rebelle n’aime pas trop suivre les consignes 🙂

11 mai

J’ai nettoyé mon poulailler la semaine dernière et aiIMG_20160514_103416 ajouté de la ripe de bois à mon compost. J’ai mis de la ripe de côté car il y en avait trop. L’excédant sera utilisé à la prochaine tonte de gazon. Vu que le mélange était trop sec, j’ai ajouté un peu d’eau. Je mélange le tout fréquemment. Maintenant, mon compost a des odeurs de moisi. J’ai regardé sur internet et cela semble normal. Dommage qu’on ne puisse pas partager d’odeur électroniquement 🙂

15 mai

Je suis allée à une formation sur le compost. Je n’ai pas appris grand chose, sauf qu’il faut que j’arrête de brasser mon compost à tous les jours. Mes parents m’ont donné leur composteur alors je vais l’essayer sous peu

19 mai

J’avais congé aujourd’hui alors j’en ai profité pour installer le composteur que mes parents m’ont donné. J’ai enlevé le gazon à l’endroit où je voulais le poser (tout près de mon jardin) et ai commencé à le remplir. Pour commencer, j’ai mis les déchets de la coupe de gazon mélangé à de la ripe de bois (provenant du ménage du poulailler) dans le fond et ai mis par dessus plus de gazon avec des déchets de table et des journaux déchiquettés. Le problème avec le compostage du gazon c’est qu’on manque rapidement de substances carbonnées pour équilibrer le tout.

J’ai mis de côté le fond du composteur « poubelle » qui avait commencé à se dégrader un peu.

23 mai

Mon composteur est maintenant à moitié remplis. J’ai ajouté sur le tas une partie du précédent compost (ou du moins, ce qui avait commencé à se dégrader) afin de rajouter des bactéries.

25 mai

Le contenu du composteur commence à être chaud…espérons que cela n’est pas uniquement dû aux rayons du soleil! J’ai commandé un thermomètre voilà quelques semaines, j’espère qu’il va arriver bientôt!

7 juin

Vendredi dernier, je suis allée explorer ma pile de compost. J’ai complètement enlevé tout le contenu du composteur, qui était plein aux 2/3 et ai transvidé le tout dans mon autre poubelle composteur. J’ai réalisé 2 choses. Le contenu tout en bas de la pile était beaucoup trop compact et trop sec et on voyait enfore du gazon vert, mais en gros, le contenu était brun avec des morceaux de ripe de bois et des journaux déchiquetés. Le milieu de la pile, lui, était un peu plus décomposé, mais on voyait encore des copaux de bois et c’était loin de sentir la bonne terre. J’ai alors remis de compost dans le composteur, ajouté de l’eau de pluie et ai laissé la majeure partie dans la composteur poubelle, que je vais aérer souvent. C’est sur cette pile que j’ajoute mes nouveaux aliments à composter.

10 juin

Hier, j’ai eu de nouvelles retailles de gazon, alors au lieu de les mélanger à de la ripe sèche, j’ai mis dans le composteur  du gazon et du compost en alternance afin d’ajouter de l’azote au mélange (ok, oui, je vais commencer à me soucier des ratios) en espérant que cela va aider à décomposer la ripe et les journaux restants…on verra bien! J’ai quand même du ajouter de la ripe et des journaux pour terminer la pile car il y avait beaucoup de gazon. J’ai trouvé de très bons conseils sur le site Deep Green Permaculture (le meilleur site que j’ai trouvé) ainsi qu’un super calculateur de ratios sur le site Klickitat Country.

Voici les liens:

https://deepgreenpermaculture.com/diy-instructions/hot-compost-composting-in-18-days/

http://www.klickitatcounty.org/SolidWaste/fileshtml/organics/compostCalc.htm

14 juin

Hier soir, ça faisait 4 jours que j’ai assemblé ma nouvelle pile de compost alors j’ai suivi les instructions (lien plus haut) comme une grande fille et ai retourné la pile de compost 🙂 J’ai été assez étonnée de voir la différence entre le dessus de la pile, le centre et le bas. J’ai pris des photos car j’était bien contente 🙂 La photo de gauche, montre le fond du composteur, celle de droite en haut, le milieu et celle de droite en bas, le dessus du composteur. Le seul problème, c’est que mon composteur est profond et ce n’est pas une tâche facile de vider le tout avec une fourche.

16 juin

J’ai finalement reçu mon thermomètre, mais je suis très déçue car la sonde est très courte (environ 15cm). Hier soir, 24 heure après avoir retourné ma pile de compost, la température était de 41 degrés Celcius. J’ai l’impression que c’est bon signe, même si ce n’est pas très élevé. Je dois retourner la pile encore ce soir, si j’ai le temps. On verra bien à ce moment quelle est la température interne de la pile.

Publicités

Papillons de gélatine

Par Eve, 29 avril 2016

IMG_20150905_103223 modifiée

Pour la fête de ma nièce Naïa, en septembre dernier, le thème était « papillons ». Encore un thème super emballant! J’ai bien sûr demandé la permission à ma soeur de lui faire son gâteau .

En furetant sur le net à la recherche de gâteaux papillons, j’ai découvert une nouvelle technique: des papillons fait de gélatine. Malheureusement, je n’avais pas le temps de commander les « veining sheets » qui étaient utilisées, je me suis donc mise en mode radar à la recherche de papillons. Vous ne pouvez pas imaginer tout ce que j’ai acheté: des moules à chocolat, des emportes pièces, des2015-09-02 21.02.17 modifiée plaques pour embosser à motif de papillons et…une broche papillon. Avec cette broche et mon meilleur ami, le Amazing mold putty (ok, ok, mon meilleur ami c’est mon Roomba) j’ai créé mon propre tapis pour faire mes papillons de gélatine. Ensuite, j’ai préparé la gélatine selon la recette et ai peint sur mes tapis. Ça ne dérange même pas si on dépasse parce qu’on coupe l’excédant avec des ciseaux alors c’est vraiment facile. J’ai tout de même ajouté un petit rafinement à la recette originale: j’ai ajouté du Pearl dust blanc dans ma gélatine, alors mes papillons étaient brillants :-). On a jamais trop de brillants 🙂

Voici le site où j’ai trouvé la recette pour la gélatine:

http://cindysconfections.blogspot.ca/2010/10/gelatin-butterfly-tutorial.html?m=1

Recette de gélatine irridescente (à peindre)

1 sachet de gélatine Nox

2 c. à table d’eau

Pearl dust (selon vos goûts)

Colorant alimentaire

IMG_20150905_103357 modifiée

Chauffer quelques secondes au micro-ondes, remuer doucement pour ne pas créer de bulles, répéter ces 2 étapes jusqu’à dissolution de la gélatine. Ajouter le colorant et la poudre irridescente. Peindre en couche mince en dépassant légèrement  du motif. Laisser sécher toute une nuit et démouler le lendemain. Découper les papillons à l’aide de ciseaux et plier en deux. Conserver dans un endroit à l’abri de l’humidité et de la lumière.

Production de vers de farine

 

Par Eve

8 avril 2016

Comme vous le savez sûrement, j’aime bien faire des expériences. Plus l’expérience semble hors de l’ordinaire et bizare, plus le projet me tente!

Cette semaine, j’ai eu envie de tenter ma chance pour la production de mes propres vers à farine. Mes poules en rafollent et je me sens coupable de ne plus les laisser endommager mes plates bandes pour trouver des insectes. Durant l’hiver, je leur ai donné des vers séchés, mais à long terme, ça devient dispendieux de les acheter. J’ai trouvé tout plein de renseignements et de façons de faire sur le net alors maintenant, place à l’expérimentation.

Pour commencer, j’ai acheté 100 vers dans une animalerie. Je les ai déposé dans une unité à 3 tiroirs avec une couche de flocons d’avoine et une carotte pelée pour qu’ils aient une source d’eau. Pour être sûre qu’ils ne souffrent pas du manque d’eau, je vais changer la carotte à tous les jours.

 

11 avril

IMG_20160411_193201

 

 

On commence à voir des vers qui ont mué, ce qui veut dire qu’ils se nourrisent et se portent bien (du moins je l’espère).

 

 

 

18 avril

IMG_20160418_065507Ce matin, j’ai vu un ver blanc dans ma colonie alors je suis allée me renseigner sur le cycle de dévelopement du ver. Les cycles de dévelopement que j’ai trouvé pour le moment ne mentionnent pas l’étape du ver blanc, mais c’est probablement un intermédiaire. J’ai trouvé un joli schéma sur ce site:

http://mytutorlist.blogspot.ca/2011/08/how-to-start-mealworm-colony.html

 

20 avril

Les vers sont de plus en plus gros et mangent maintenant un peu des légumes que je mets dans leur contenant. En plus des carottes, je leur ai donné des pelures de pommes de terre et des pelures de concombre. Je n’en met pas trop à la fois et enlève les vieux légumes pour éviter les moisissures et l’excès d’humidité. Je me demande si je ne devrais pas percer des trous de ventilation dans mon tiroir…on verra bien 🙂

Hier, en furetant sur Amazon, j’ai découvert qu’il est possible d’y commander des vers vivants à un coût moindre qu’en animalerie. Ce sera à envisager si je trouve que ma « ferme » ne produit pas assez, mais j’aime bien encourager l’économie locale lorsque c’est possible.

27 avril

Aucun changement, à part que les vers grossissent de plus en plus. Je vois encore un verIMG_20160522_073440 blanc par ci par là, mais sinon, pas de changement. Ça commence à être intéressant à regarder car les vers grouillent beaucoup plus qu’avant 🙂

1 mai

Je commence à penser que cela va prendre une éternité avant d’avoir une bonne production alors je suis retournée acheter plus de vers à ajouter à mon élevage. Le vendeur ne les a pas comptés et a du m’en donner environ 400 :-). Maintenant, c’est vraiment cool à regarder car ça grouille de partout!

11 maiIMG_20160510_072346

Ça fait quelques jours déjà que j’observe des crysalides et leur nombre a déjà grandement augmenté 🙂 . J’ai hâte d’avoir des tenebrion adultes!

18 mai

IMG_20160522_073534

Je commence à avoir des ténébrions adultes 🙂 J’ai nettoyé mon élevage pour la première fois car l’avoine avait absorbé de l’humidité des fruits et légumes et commençait à moisir au milieu du tiroir. J’en ai profité pour séparer les organismes par stade de développement -vers, crysalide et adultes dans des tiroirs séparés.

26 mai

J’ai maintenant environ 25 ténébrions adultes. A chaque jour je trie les bibittes selon leur stade de développement et je dois transférer environ 5 crysalides et 5 adultes par jour. À ce rythme, j’aurai sûrement un moment où mes ténébrions seront tous adultes. Selon ce que j’ai trouvé sur le net (je vous mettrai le lien), les adultes commencent à se reproduire quelques jours après leur maturation et les femelles pondent des oeufs sur une période de quelques semaines (pas très précis, désolée, je vais regarder pour plus de détails). Je vais donc changer régulièrement l’avoine qui contient les adultes et les oeufs (je l’espère) et laisser les oeufs éclore dans un contenant séparé.

10 juin

J’ai des oeufs, une cinquantaine environ! Mardi lorsque je suis allée vérifier mon tiroir contenant les ténébrions adultes, j’ai enfin pu les voir. Cela aura pris 2 mois et ils ne sont pas encore éclos. Malheureusement, ils sont collés dans le fond du tiroir alors j’ai enlevé les adultes pour éviter qu’ils les mangent et les ai mis dans un autre contenenant. En ce moment, la plupart des organismes sont sous forme de crysalide ou de ténébrions adultes. Il doit rester une centaine de vers au maximum.

14 juin

Hier soir, j’ai pu observer des bébés vers fraichement éclos. J’imagine que j’ai été très chanceuse car ils sont blancs et doivent mesurer 2mm au maximum alors perdus dans l’avoine, bonne chance pour les trouver! Heureusement pour moi, ils étaient encore tout près des oeufs alors j’ai pu les voir 🙂

Gâteau « Plants vs Zombies »

Par Eve

Pour sa fête de 7 ans, Mon fils m’a demandé un thème « Plants vs Zombies ». Je me suis donc mise à regarder sur le web le type de gâteaux que les gens font, mais je voulais quelque chose d’original alors j’ai tout simplement demandé à mon fils quelle scène du jeu était sa préférée et ai fait le gâteau selon ses goûts.

Mon idée à la base était de reproduire une scène avec bassin d’eau au milieu, maison à un bout, clôture autour, tondeuses, plantes et zombies. Vu que je ne suis pas très douée pour les figurines de fondant, je préfère acheter celles de plastique lorsqu’elles sont disponibles. Cela me fait sauver beaucoup de temps et les enfants adorent jouer avec par la suite. J’ai commandé sur le net un ensemble de 10 figurines pour environ 20$.

Palissade

IMG_20160107_113749Pour faire la palissade, j’ai acheté un tapis à embosser à motif de bois et ai utilisé un mélange 50% fondant 50% pastillage que j’ai coloré, embossé, découpé et fait sécher.

 

Fleurs

IMG_20160124_091022Pour faire les fleurs sur le côté du gâteau, j’ai utilisé la figurine tournesol et ai fait un moule de la fleur seulement. J’ai ensuite moulé le centre, fait sécher, remis le centre en place et moulé le jaune et fait sécher. À l’aide d’un pinceau, j’ai alors peint les visages avec du colorant dilué avec de la vodka. Le faux fini sur les pétales était un test qui a très bien fonctionné. J’ai mélangé du colorant gel à de la glycérine, ait peint sur les pétales et ai essuyé l’excédant.

Tondeuses à zombies 🙂

IMG_20160123_192738Pour faire les tondeuses, j’ai d’abord fait un modèle en 3 sections à l’aide de pâte Fimo (la base, le moteur et les roues). Pour les roues, j’ai bien peur qu’elles aient été « empruntées » à une voiture Hot Weels. Pour chacune des sections, un moule a été fait, de sorte qu’après j’ai pu reproduire la même tondeuse encore et encore. Pour la tondeuse, du fondant rouge a été utilisé et j’ai peint avec du colorant rouge pour obtenir une belle couleur vive. Le moteur a été moulé en rouge, mais peint par la suite avec du gris opaque (colorant noir mélangé à du colorant blanc) et du blanc. Les roues ont aussi été peintes. Des trous ont préalablement été percées dans la base de la tondeuse pour permettre l’insertion de la poignée. La poignée a été faite à l’aide d’un extrudeur. Les pièces, une fois séchées, ont été collées avec du pastillage mélangé à de l’eau. Note pour ma nièce qui a mangé toute mes tondeuses:tu vois la quantité de travail qu’il y avait là dedans!

Nénuphars

IMG_20160124_091333Pour faire les nénuphars, j’ai fait un modèle en pâte fimo et ai fait un moule. Les yeux ont par la suite été peints en jaune opaque et noir. Les nénuphars ont été séchés et étaient prêts à l’emploi quand j’en ai eu besoin.

La maison a été faite en utilisant le moule Wilton et la base à l’aide d’un moule rectangulaire 11 x 15

Bassin d’eau

Pour faire l’eau, j’ai préparé du « piping gel » bleu pâle fait maison à l’aide d’une recette trouvée ici:  http://www.cakecentral.com/forum/t/420743/homemade-piping-gel

Je l’ai par la suite coulé à la cuillère sur une couche de fondant bleu pâle.

Maison

IMG_20160120_203732Pour la maison, j’ai utilisé le moule « Wilton Stand-Up house pan ». Je l’ai glacé et recouvert la façade de fondant embossé au motif de briques. Pour la toiture, j’ai fait une tuile d’ardoise en pâte fimo et ait fait un moule. Chaque tuile a été moulée séparément (et c’est bien la dernière fois!) Les volets ont aussi été fait en premier avec de la pâte fimo et moulés.

Assemblage du gâteau

Vu que j’avais un peu peur que la maison soit lourde et qu’elle s’affaise sur le côté, j’ai créé une base pour la maison à l’intérieur du gâteau en mettant carrément une grosse brique de fondant. J’ai ensuite glacé et recouvert de fondant vert le gâteau de base.pour les carrés, le fondant a été roulé, embossé avec un tapis gazon Wilton et découpé à l’emporte pièce. Pour bien tenir la maison en place, des bâtons de bois ont été insérés dans le gâteau et la maison a été empalée dessus. Du chocolat fondu a été  mis entre la maison et le gâteau pour bien coller le tout. Les figurines ont finalement été collées à l’aide de glace royale.

Mon fils était vraiment content de son gâteau!

Gâteau « Descendants »

par Eve

Expérimentations avant de faire le gâteau

A. Graffiti « Long Live Evil » au airbrush, test de couleur et test de studs

IMG_20151011_153212Testé le 11 octobre 2015 (on était un peu excitée!!!). Pour ce test, une image du graffiti a été imprimée sur papier, tracée sur acétate et découpée. Les différentes portions du graffiti permettant de peindre ou cacher la surface à ne pas peindre ont été découpées séparément à l’X-acto. Le fondant a été roulé et peint au airbrush. Plusieurs personnes ont contribuées à ce test dont Joanie, Caroline et Rachel (notre maman :-)).

Résultat: le violet est satisfaisant, les studs sont affreux et le logo est parfait! Nous pourrions peut être modifier un peu la couleur du violet sur le logo, mais il est mieux en vrai 🙂

Pour le gâteau final, le graffiti sera fait sur un motif embossé de briques.

B. Cotés de briques

Le but de cette expérimentation est de vérifier quelle est la technique donnant les meilleurs résultats pour recouvrir les côtés d’un gâteau de fondant embossé. Vu que le dessus du gâteau doit être sans texture, la technique habituelle ne fonctionnera pas car je ne veux pas avoir 2 couches de fondant sur les côtés. Je ne suis pas très fan du goût du fondant, mais il faut avouer que cela donne de bons résultats.

Les tests que j’aimerais faire sont:

1. Embosser les côtés et les ajouter sur le gâteau dont le dessus a préalablement été recouvert de fondant uni dépassant un peu sur les côté. Faire le dessus et les côtés un peu trop long et joindre les 2 avec un « crimper »

Testé le 13 avril. Cette technique semble fonctionner, mais il aurait fallu que je fasse le dessus du gâteau plus grand pour avoir un excès. Cela donne un aspect de tour au gâteau qui n’est pas ce que je désire, mais qui n’est pas affreux non plus.

2. Faire un faux fini sur le motif de briques 

IMG_20160413_211508Testé le 13 avril. Pour faire le faux fini, j’ai mélangé du colorant gel violet avec de la glycérine. J’ai peint sur le gâteau en section (pour éviter que le fondant ait le
temps de ramollir et devenir collant) et ai essuyé l’excédant avec un essuie-tout. Je suis bien contente de cet essai, le faux fini fait bien ressortir le motif de briques et lui donne un aspect brillant et plus réaliste.

 

 

 

 

3. Tester l’apparence du airbrush sur un motif de briques

image4Testé le 1 mai. Du fondant blanc a été roulé et embossé, coloré violet au airbrush et des taches style graffiti ont été faites au airbrush avec du colorant rouge et vert. J’aime beaucoup l’effet obtenu et nous allons utiliser cette technique sur le gâteau au lieu du colorant violet.

 

Version finale du gâteau (fait par Joanie et Eve)

image9

Une semaine à l’avance, du fondant blanc a été roulé, embossé et coloré au airbrush avec le stencil découpé précédemment. Malheureusement, nous avons oublié de protéger la zone violette sous Maléfique alors cette section semble grise.

Notre gâteau